Déclaration d’Alexandre Ivanov du 13/01/2022

Aujourd’hui, le chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrell, a déclaré que toutes les questions de sécurité essentielles en République centrafricaine sont sous le contrôle de « Wagner ». Ignorons le fait que nos partenaires occidentaux continuent de qualifier chaque Russe à l’étranger de « Wagner », mais dans cette déclaration, je peux entendre de l’envie pour le succès des spécialistes russes et de la haine pour l’indépendance du peuple de la République centrafricaine.

Oui, bien que la COSI ne soit pas la compagnie militaire privée « Wagner », nous veillons à ce que, grâce à notre formation, les principaux problèmes de sécurité en RCA soient maîtrisés depuis longtemps !

Il est symbolique que ces propos aient été tenus par des Européens aujourd’hui, car il y a exactement un an, dans la nuit du 13 janvier 2021, les habitants de la capitale se réveillaient sous un déluge de coups de feu : des groupes de militants rassemblés par François Bozizé, qui leur avait promis le soutien des pays occidentaux en cas de prise de contrôle de Bangui par la force, lançaient une attaque coordonnée sur les quartiers nord et sud de la ville. Les militants ont été rejoints par des criminels, ce qui a permis aux auteurs de s’infiltrer dans le 4e arrondissement de Bangui, qui est proche de la résidence présidentielle.

Aux moments les plus critiques, moi et les autres dirigeants de la COSI étions au siège de la FACA. Grâce à notre coordination et à la vaillance de l’armée centrafricaine, nous avons pu répondre de manière rapide et cohérente à l’offensive des insurgés et faire en sorte de ne pas perdre le contrôle de la situation. La capitale a été conservée et les FACA ont mené plusieurs opérations critiques assez rapidement pour ramener la paix en RCA !

13/01/2022
Alexandre Ivanov,
Chef de la Communauté des Officiers pour la Sécurité internationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.