Déclaration d’Alexandre Ivanov du 18/02/2022

Hier, le Président français Emmanuel Macron, lors d’une conférence de presse, a diffusé une diffamation flagrante contre les instructeurs russes, les accusant de mercenariat (un acte criminel selon le code pénal de la Fédération de Russie) et de pillage de ressources, ainsi que de crimes contre la population civile. La diffamation, surtout à ce niveau, ne doit pas rester impunie, c’est pourquoi, après consultation avec les avocats, j’ai décidé de recourir à la justice pour sauvegarder d’honneur et de dignité et de demander une indemnisation d’un million d’euros, qui sera destinée à aider la population africaine touchée par le néocolonialisme français.

Les avocats vont préparer la demande d’engager des poursuites pénales à l’égard de M. Macron en vertu de l’art. 128.1 c. 5 du code pénal de la Fédération de Russie, pour laquelle il encourt jusqu’à 5 ans de privation de liberté, et un appel au ministère des affaires étrangères de la Fédération de Russie, qui doit jouer dans la protection des droits des citoyens de la Fédération de Russie, en envoyant au M. Macron une note de protestation en raison de la propagation de la diffamation à l’égard des citoyens de la Russie.

18/02/2022
Alexandre Ivanov,
Chef de la Communauté des Officiers pour la Sécurité internationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.